Du Mont de Piété au Crédit Municipal
Le Mont de Piété de Reims est fondé en 1822 par ordonnance du roi Louis XVIII.

Cette création répond aux besoins de l’époque, âge d’or des usuriers sévissant après les guerres de la Révolution et de l’Empire.


L’activité de cette institution connaît un rapide essor mais, dès la seconde moitié du XIX ème siècle, elle doit s’adapter aux métamorphoses de l’environnement social et législatif. La société française va considérablement changer avec la création des sociétés mutualistes, de la sécurité sociale, de la couverture des accidents du travail, du code du travail etc. Toutes ces évolutions vont alléger les charges pesant sur les couches sociales les plus défavorisées et faire perdre aux Monts de Piété son fond de commerce.



Ainsi, peu à peu, il abandonne son caractère exhaustif de secours d’extrême urgence pour se rapprocher de l’environnement bancaire classique.


Cette mutation est ainsi institutionnalisée au lendemain de la 1ère guerre mondiale, par décret du 24 octobre 1918 aux termes duquel les Monts de Piété deviennent Caisses de Crédit Municipal et sont alors habilitées à ouvrir des comptes de dépôt pour se constituer un fonds de roulement.

Par la loi du 11 juin 1954, ce sont les prêts sur le traitement des fonctionnaires qui sont autorisés, pour asseoir la vocation sociale des établissements, les fonctionnaires ayant souvent des difficultés à obtenir des crédits des établissements privés, en raison de la modicité de leurs traitements.

En 1984, la Loi Bancaire place formellement les Caisses de Crédit Municipal au sein de la communauté bancaire, les autorisant à commercialiser des produits financiers au sein de l’activité dont elles détiennent toujours le monopole, le prêt sur gages. Ainsi, les Crédits Municipaux ont à la fois le statut d’établissement public de crédit et d’aide sociale dont la mission est de combattre l’usure et le statut d’établissement de crédit.

En 1992, une nouvelle loi ramène chaque Caisse sous la responsabilité de sa commune, actionnaire unique.

Par décision de son Conseil d’Orientation et de Surveillance du 18 octobre 1993, le Crédit Municipal de Reims décide de céder l’ensemble de ses activités et immeubles bancaires à un établissement de Crédit de la Place, et de limiter son rôle à sa vocation d’origine, l’octroi de prêt sur gages.



L'ordonnance de Louis XVIII
L'ordonnance de Louis XVIII portant création du Crédit Municipal de Reims

 
 
 
 
  Actualités
Du Crédit Municipal de Reims
 
 
 
  Dernières ventes
Consultez les archives

Ven. 16 Juin 2017
Vente aux encheres publiques

Ven. 21 Avr. 2017
Vente aux encheres publiques

Consulter toutes les archives
 
 
 
  Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.  
 
© 2010 Crédit Municipal de Reims - Mentions légales - Conception & réalisation CAP Informatique Reims